25 août, 2009

Reginald Vaughan


Reginald E. Vaughan.

Reginald E. Vaughan est né au pays de Galles, Royame Uni, en 1885 et il est décédé à Maurice en 1997. Il arriva à Maurive en 1923.

Reginald E. Vaughan (1895-1987),DSc, fut le curateur du Mauritius Herbarium de 1960 à 1969. Cet herbier a été créé à partir du Colonial Herbarium géré parles botanistes Louis Bouton et Wenceslas Bojer en 1830. L’herbier se trouve encore à l'Institut de recherches de l'industrie sucrière de Maurice (MSIRI)

Louis Bouton botaniste français est avec Bojer en 1829, fondateur de la Société d’histoire naturelle de Maurice .Il a écrit en 1964 'les Plantes Medicinales de Maurice'
Wenceslas Bojer (1797-1856) botaniste de Bohême, a étudie la lore de Madagascar et de Maurice Il a écrit 'Hortus Mauritiana 1837. A
l'occasion du centenaire du décès de Wenceslas Bojer (1795-1856), la Société royale des arts et des sciences a demandé au Dr Reginald Vaughan de lui rendre un hommage.
L’Herbier de Bouton était d’abord au muse de Port Louis. ILa été transféré plus tard au jardin botanique de Pamplemousses en 1868—ou il a été mal administré et a subi des dégâts par les rats. En 1930, Vaughan a tenté de récupérer ce matériel dilapidé et l’herbier est retourné à L’Institut. Il en restait des spécimens au jardin de Pamplemousses, vers 1945, à l’étage du bâtiment , car Henri Julien l’agronome du département d’Agriculture et féru de botanique ….il avait constituè un petit herbier lui même, m’avait fait voir des spécimens dans un état déplorable.
En 1960 Vaughan a combine cette collection avec deux autres quand il est devenu Curateur de l’Herbier qui a été confié au Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI) à Réduit

Au début du siècle, vers 1920, Reginald Vaughan a étudie l’écologie des plantes de Maurice.
Il a publié ses recherches en collaboration avec Octave Wiehe Claude Michel botaniste et Jean Vinson entomologiste
devaient plus tard participer dans ces travaux.

Vaughan , T. E et Wiehe,P.O. -Studies on the vegetation of Mauritius.
Vaughan avec Joseph Gueho ont été d’inlassables collectionneurs de plantes de Maurice et leur matériel a servi pour enrichir l’herbier.
Les travaux de Vaughan, aidé par Guého qui était son assistant, sont à la base de la nouvelle Flore de Maurice. Gueho devait devenir curateur de l’Herbariulm, jusqu'à sa retraite. Cet homme timide, calme, patient et réservé, était notre ami à l’Institut de Recherches et il est mort prématurément après sa retraite.
Quand à Reginald Vaughan, il est est resté toujours en contact avec les travaux concernant l’herbier.

Je vois le docteur Vaughan dans son bureau, comme il en avait l’habitude ; plongé dans les papiers et les cartons de feuilles. Le livre de Baker Flora of Mauritius and the Seychelles sur dp, bureau.
Il était un homme doux et calme et parlait ce que l’on appelle le « King’s English ».
Il avait enseigné au collège Royal de Curepipe dans les années 30 et 40 quand j’ai été un de ses élèves.
Vaughan a passé presque toute sa vie à Maurice.
Il ne pouvait tolérer le climat froid d’Europe, car il avait été gazé durant la première guerre mondiale.
Pendant la seconde guerre, il a été volontaire pour diriger le Royal College Home Guard unit dont je faisais partie.

Vaughan avait une grande connaissance des plantes de Maurice et avait étudie les palmiers entre autres. Il s’intéressait aussi aux plantes indigènes des forêts.
Son nom est associé aux palmiers Hophorbe.
Hyophorbe amaricaulis (Mart.) Hook.f., synonyme Mascarena revaughanii LH Bailey ou Hyophorbe à tige amère : Endémique à l'île Maurice en forêt humide en altitude, aujourd'hui il n'existerait plus dans son milieu naturel, un seul représentant survivant au jardin botanique de Curepipe.

Hyophorbe vaughanii L.H. Bailey ou Hyophorbe de Vaughan : dédié à Reginald E. Vaughan ; endémique à l'île Maurice, inflorescences oranges à fructification rouge vif.

La galerie de tableaux de la Société offre les portraits de Robert Antoine, et du Dr. Réginald E Vaughan.

Vaughan a écrit un grand nombre d’articles dont :

David H Lorence et Reginald Vaughan. Anonotated boiography pf Mascarene plant life 264 figures 1992, avec 1600 référe,ces

Paul C. Silva, Philip W. Basson, Richard Lee Moe et Reginald E. Vaughan - Catalogue of the benthic marine algae of the Indian Ocean Science - 1259 pages

Vaughan, R. E. (1957). Nature reserves in Mauritius. Proc. Pan Indian Ocean Sci. Ass. 3 (sec. B): 125-131.

Vaughan, R. E. (1967). The Mauritius Herbarium. Rep. Maurit. Sug. Ind. Res. Inst. 1966: 147-149.

Vaughan, R. E. (1968). Conservation of vegetation in Africa South of the Sahara, Madagascar and the Mascarenes, Mauritius and Rodrigues. Acta phytogeogr. suec. 54: 265-272.

Vaughan, R. E. (1968). The Mauritius Herbarium. Rep. Maurit. Sug. Ind. Res. Inst. 1967: 147-151.

Vaughan, R. E. (1969). The Mauritius Herbarium. Rep. Maurit. Sug. Ind. Res. Inst. 1968: 135-138.

Vaughan, R. E. (1970). The Mauritius Herbarium. Rep. Maurit. Sug. Ind. Res. Inst. 1969: 157-165.

1 commentaire:

Jean Noel a dit…

Pardonnez moi M. Felix mais ceci n'a rien a faire avec le sujet de ce blog, mais je ne parviens a vous contacter par http://steniodenise.unblog.fr sur une question de la famille. Le lien http://gnalogies/ ne marche pas

J'espere pouvoir vous rejoindre par ce moyen ci.

Merci bien